Please enable javascript in your browser to view this site!

Étude de cas d'une jument poney galloise métabolique (The Farriers Journal 2021)

Monique Craig

www.EponaMind.com

 

Le ferrage suffit-il à redonner la santé aux chevaux fourbus ? Évidemment, la réponse est non! Lorsque l'on travaille sur des chevaux fourbus, il est très important d'avoir une équipe composée de vétérinaires, de maréchaux-ferrants et du propriétaire du cheval. Le soutien du vétérinaire est essentiel pour effectuer des tests sanguins appropriés, offrir des options de gestion de la douleur et un suivi nutritionnel, entre autres. Les maréchaux-ferrants qualifiés sont de la plus haute importance pour restaurer les sabots à une fonction saine. Enfin, pour moi, le facteur le plus important est la participation du propriétaire du cheval au suivi des conseils professionnels. Je travaille sur des chevaux fourbures depuis 22 ans et d'après mon expérience, si le propriétaire du cheval n'est pas d'accord avec un plan de soins complet, qui comprend souvent le respect d'une prescription diététique et le suivi des tests sanguins et des médicaments, il y a très peu l'espoir d'une fin heureuse pour le cheval. Cela est particulièrement vrai si la fourbure est un problème métabolique à part entière, comme la maladie de Cushing. Cet article est destiné à présenter une relation idéale entre propriétaire de cheval, vétérinaire et maréchal-ferrant.

Megan Burtness est une éleveuse de poneys gallois que j'ai rencontrée il y a 15 ans lorsque son étalon reproducteur a traversé un épisode de fourbure non métabolique. Au cours de ces années, Megan et moi sommes devenus amis. Megan est une personne en qui j'ai entièrement confiance pour la rééducation physique des poneys. Voici les propres mots de Megan :

"J'ai élevé, élevé, entraîné et montré des poneys gallois au niveau national pendant plus de vingt ans. Mes connaissances nutritionnelles et mon utilisation de suppléments sont basées sur cette expérience. Je ne suis pas vétérinaire, mais je consulte régulièrement des vétérinaires agréés.

"Beaucoup de poneys qui viennent me voir pour des soins vivent dans le sud de la Californie où une forme prédominante d'alimentation consiste en des granulés de foin en raison du manque de stockage pour le foin. Les granulés de foin les plus courants donnés aux poneys sont constitués de luzerne et d'herbe des Bermudes avec de la mélasse utilisée comme liant de granulés. Assurez-vous toujours de lire la liste des ingrédients! Au cours des quinze dernières années, j'ai reçu de nombreux poneys gallois à divers stades de fourbure. Chaque poney avait besoin d'alternances alimentaires pour contrôler son excès de poids en plus des soins mécaniques des sabots prodigués par Monique Craig et l'équipe de maréchaux-ferrants EponaMind. Harley, une jument poney gallois enregistrée section B, m'a été envoyée en juillet 2018 au milieu d'un épisode de fourbure aiguë. À son arrivée, elle était manifestement obèse et prenait un gramme de Bute (AINS) le matin et l'après-midi. Elle était extrêmement mal à l'aise en se tenant debout et en marchant. Mon protocole pour les poneys métaboliques ou en surpoids est de diminuer l'apport calorique et de fournir un soutien complémentaire et une thérapie médicamenteuse sur avis vétérinaire. Mon objectif est de faire en sorte que le poney soit prêt à marcher et à se déplacer par lui-même et à le sevrer des AINS dès que possible. Mon expérience est que proposer du foin peu calorique dans un alimentateur lent permet la diminution calorique la plus rapide. J'offre du foin à faible teneur en amidon et en sucre dans un filet à alimentation lente. Cela permet une diminution rapide des calories dans l'alimentation tout en permettant au poney de manger la quantité de foin dont il a besoin pour se sentir rassasié. Harley a reçu un quart d'un mince flocon de luzerne le matin et l'après-midi. Avant de faire des alternances alimentaires, je recommande fortement de consulter un vétérinaire. Harley a immédiatement commencé à prendre des suppléments. Je vis en Californie et j'utilise des produits appelés MSM, Remission et Heiro. Je suis sûr qu'il existe des produits similaires en Europe. D'après mon expérience, ces 3 suppléments se sont avérés très efficaces et sont mon « go-to » à chaque fois. Harley se déplaçait librement et volontairement aux trois allures après seulement 3 semaines de restriction alimentaire et de ferrage correctif. Elle est revenue sous la selle comme poney de leçon dans une grange de chasseur 7 mois après son combat de fourbure. Elle remplit toujours avec succès ses fonctions aujourd'hui »

Figure 1. Harley en juillet 2018 à son arrivée pour le ferrage.

 

 


Figure 2. Harley en 2020 avec son pilote très heureux.

 

Mon approche de parage et de ferrage pour les cas de fourbure est basée sur les principes suivants :

Ma méthodologie de coupe est basée sur une approche tridimensionnelle (3-D) de la coupe avec l'utilisation de chaussures composites. J'évalue d'abord comment la capsule s'est déformée à partir des repères osseux du membre inférieur. J'utilise deux ensembles de points de repère, un à l'extrémité distale de la première phalange et un au niveau des «espaces coronaires» (points faibles le long de la bande coronaire). Je projette ensuite les repères osseux perpendiculairement sur la semelle.

 

Figure 3. Illustration de la projection des « espaces coronaires » vers le bas sur la semelle pour faciliter la coupe et le placement de la chaussure. Les images de la figure 3 sont celles d'une jambe de cadavre.

 

Figure 4. L'illustration du haut montre les protubérances osseuses sur l'os P2 qui se déplacent dans les points faibles de l'anatomie qui expliquent les « lacunes coronaires ». L'illustration du bas montre également les autres points sur l'extrémité distale de P1 (un bleurangées) qui peuvent être utilisées.

 

L'explication complète sur la façon de tailler et de placer les chaussures sur les repères osseux dépasse le cadre de cet article.

Cependant, il est important de souligner que la méthode de « référence à l'os » est particulièrement utile avec des sabots très déformés - lorsque les « cartographies de sabots » normales peuvent devenir inutiles.

 

Figure 5. Exemple de sabot très difforme.

 

Mon objectif avec des sabots fourbus avec des angles palmaires anormalement élevés est d'abaisser les talons progressivement à chaque intervalle de ferrage. En moyenne j'enlève environ 2 à 6 degrés à chaque ferrage, selon les situations. L'idée est d'abaisser progressivement les angles palmaires afin que les muscles et les tissus mous aient le temps de se réadapter et de guérir sans stress excessif. Si le cheval a eu des talons très hauts pendant une longue période et qu'il est plus âgé, j'ai tendance à être très conservateur en abaissant les talons. Dans une telle situation, je peux effectivement raccourcir les intervalles de ferrage et prendre moins de talon à chaque ferrage.

La préparation et le placement des chaussures sont très importants. La plupart des chevaux fourbures ne réagissent pas bien au soutien dur de la semelle. Il est donc crucial d'évaluer ce qu'un cheval particulier peut tolérer en ce qui concerne l'appui unique. En règle générale, j'aime assouplir les chaussures (en les amincissant de manière sélective) et ajouter de la mousse sous la zone la plus sensible de la semelle. Je crée également un très grand biseau autour de toute la chaussure et j'utilise également du matériel d'emballage pour soutenir la zone caudale du sabot. Le rembourrage de la zone caudale du sabot aide à soutenir une partie de la voûte plantaire.


Figure 6. Harley à son arrivée en juillet 2018. L'angle palmaire RF était de 19.2 degrés et l'angle palmaire LF était de 16.6 degrés.

 

 Figure 7. Harley en octobre 2018. L'angle palmaire RF est de 5.7 degrés et l'angle palmaire LF est de 6.3 degrés.

 

Le placement de la chaussure se fait en fonction des emplacements projetés des protubérances osseuses (figures 3 et 4). La pointe et le biseau du fer sont personnalisés pour chaque cheval. Par exemple, avec des chevaux qui ont tendance à avoir beaucoup de pointes et pas beaucoup de talons, j'ai tendance à reculer le fer avec un breakover très raide. Avec des chevaux qui s'usent très vite la pointe, je ne place pas le fer trop en arrière et ne biseaute pas une cassure raide à la pointe. (Notez que l'EponaShoe est conçue pour être portée à la pointe.) Cela empêche l'angle palmaire d'augmenter à mesure que la pointe s'use. Il est vraiment important d'observer les modèles d'usure sur les chevaux et d'ajuster le placement des fers en conséquence. Pour Harley, j'ai choisi de ne pas mettre la chaussure au-delà des talons car ses sabots étaient déjà «sous la colonne osseuse» (figure 7). Par conformation et locomotion, Harley est le type de cheval qui porte ses orteils plus vite que ses talons. C'est la raison pour laquelle, j'ai opté pour une pause plus petite. Afin de «dérouter» un os de la pédale, il est crucial de s'assurer que les angles palmaires n'augmentent pas au cours d'un cycle de ferrage. D'après mon expérience, j'ai remarqué qu'un appui trop important sur les chevaux tels que Harley n'aide pas à maintenir les angles palmaires dans une certaine normalité. Harley a toujours semblé plus heureuse avec ses talons abaissés et avec un peu de longueur d'orteil. Une taille ne convient pas toujours à tous.

 

Dans la mesure du possible, j'aime ferrer tout le cheval lorsqu'il s'agit de problèmes de fourbure. Ce commentaire s'applique aux chevaux qui n'ont que des problèmes de fourbure à l'avant. J'aime m'adresser à tout le cheval et pas seulement à une partie de celui-ci. Mon objectif est de rendre le cheval aussi confortable que possible avec des allures aussi normales que possible. Le support de la semelle et de la voûte plantaire ainsi que la coupe et le ferrage corrects permettent de répartir uniformément la charge sur le sabot. L'objectif est également d'éviter les problèmes de démarche compensatoire. Lorsque cette approche de parage et de ferrage est effectuée correctement, les sabots ont tendance à se rétablir très rapidement. Il a été rare que j'aie dû me référer à un vétérinaire pour des ténotomies sur mes cas de fourbure. Le cas Harley n'est pas un cas grave de fourbure, j'ai vu bien pire.

 

Références

Burd, M. et Craig M., "Long Term Study of Rehabilitation from Laminitis in 29 Horses Utilizing Composite Shoes", présenté au 5th Symposium international sur la réadaptation et la physiothérapie en médecine vétérinaire, août 2008 Minneapolis, Minnesota.

 

M. Craig, BSCE, MA Burd DVM, MS, « Hoof Management of an Atypical Case of Severe Chronic Laminitis in a Quarter Horse Filly », présenté à la No Laminitis Conference, novembre 2016 Georgetown, Texas.

EnglishFrenchGermanSpanish